La sophrologie

En France la sophrologie connaît un grand succès aux vues de ses performances en matière de préparation à l’accouchement, contrôle de la douleur, lutte contre stress, ou pour la préparation des sportifs, l’amélioration de la concentration, de la mémoire et la réussite scolaire. L’un des avantages majeurs de la sophrologie est qu’elle offre un travail en amont qui tend à limiter bon nombre de maladies ou d’handicaps liés directement au stress ou au surmenage. Elle renforce les défenses immunitaires, maintien un sommeil réparateur, une alimentation équilibrée par des exercices propices à faciliter une bonne hygiène de vie.

L’École Centrale de Sophrologie délivre le diplôme de Praticien en sophrologie pour la première année et le diplôme de Maître Praticien pour la deuxième année d’étude et de pratique personnelle. A l’heure actuelle, il faut savoir qu’il n’existe pas de diplôme d’état permettant une reconnaissance officielle du métier de sophrologue. L’École Centrale de Sophrologie délivre donc des diplômes d’école au terme de la formation de sophrologie afin de permettre dès la première année l’installation du stagiaire.

La formation en Sophrologie Praticien et Maître praticien représente un total de 404 heures comprenant 224 heures de cours théoriques et pratiques ; plus 180 heures de pratique en situation réelle. Ces 180 heures seront encadrées par une supervision. Vous pourrez ainsi partager votre vécu avec des professionnels confirmés qui seront vous éclairer dans votre évolution.

Qu’est-ce que la Sophrologie ?

 

La conscience psychocorporelle vu par la médecine occidentale est reconsidérée sous l’influence des concepts orientaux et devient aux yeux de son créateur un phénomène thérapeutique beaucoup plus étendu.

La sophrologie est basée sur la recherche d’un état sophronique de la part du patient comparable aux états de conscience modifié. Le sophrologue amène à faire naître chez le patient l’acceptation d’une représentation mentale du schéma corporel. La traduction de la sensation interne est perçue sans jugements, sans les parasites de la mentalisation des concepts ou des schémas induits culturellement. La méthode tend à développer la réalité objective des sensations qui ne sont alors perçues que comme des informations.

L’étude de la sophrologie passe par une compréhension conceptualisée afin d’apprendre au patient la pratique des entraînements thérapeutiques. Le thérapeute connaît donc de façon expérimentale les exercices sophroniques ; ce travail lui donne l’occasion de faire, d’une part un travail de développement personnel, et d’autre part, l’apprentissage d’un accompagnement tourné vers l’aide à la personne. La séance de sophrologie est certes basée sur des exercices variés en fonction des attentes souhaitées, mais elle est également tournée vers une écoute et un dialogue basé sur le non jugement des apports par le sujet. Le travail en sophrologie sous-tend également une pensée positive qui prédispose l’être à trouver plus facilement en lui les ressources, à optimiser ses capacités physique et mentale.

En France la sophrologie connaît un grand succès aux vues de ses performances en matière de préparation à l’accouchement, contrôle de la douleur, au stress à la préparation des sportifs, à l’amélioration de la concentration, de la mémoire, à la réussite scolaire. L’un des avantages majeurs de la sophrologie est qu’elle offre un travail en amont qui tend à limiter bon nombre de maladies ou d’handicaps liés directement au stress ou au surmenage. Elle renforce les défenses immunitaires, maintien un sommeil réparateur, une alimentation équilibrée par des exercices propices à faciliter une bonne hygiène de vie.